Bizien Jean-Luc

Et puis mourir}

Plusieurs samedis d’affilée, alors que tous les services de police de France sont mobilisés par les manifestations des gilets jaunes, des meurtres sont commis dans les beaux quartiers de Paris. Cela pourrait être l’œuvre d’un déséquilibré qui aurait poussé jusqu’à la vengeance les revendications de justice sociale, mais le commandant Jean-Yves Le Guen n’y croit pas.

Avec son adjoint, le capitaine Patriziu Agostini, ils jouent contre la montre. Car l’idée d’un « meurtrier gilet jaune » menace de faire l’objet de récupérations politiques qui ne feraient qu’empirer la situation – et le prochain samedi de protestations se rapproche …

Un polar d’actualité mêlant revendications sociales et vengeance personnelle – sur fond de Paris en état d’urgence.

Jean-Luc Bizien est un auteur de romans policiers, de science-fiction, de fantasy, de littérature jeunesse, de livres-jeu.

Il écrit également sous les noms de plume Sean McFarrel et Vuk Kovasevic.

Il est le frère de l’illustrateur Éric Bizien.
Il a grandi au Cambodge et vécu aux Comores avant de s’installer en Normandie, où il a étudié l’anglais et intégré l’École normale de Caen comme major de promotion en 1984.
Pendant quinze ans, il a enseigné auprès de l’enfance en difficulté, dans les ZEP et les instituts spécialisés.

Il a publié en 1989 son premier jeu, "Hurlements". Puis, en 1994, lui a été décerné le prix Casus Belli du meilleur jeu de rôles pour "Chimères" (Ed. Multisim). Les Éditions Bayard vont également le solliciter et pour Jean-Luc Bizien, c’est l’occasion d’écrire une trilogie médiévale fantastique, dont le premier livre est publié en 1999 et se voit alors, nommé directeur de la "Collection Imaginaires".

En 2000, il publie son premier thriller fantastique, "Le masque de la bête", suivi en 2001 d’un roman historico-policier "La muraille", deux romans que l’auteur a adapté de son premier jeu de rôles "Hurlements".

En 2001, il quitte définitivement l’Éducation Nationale pour se consacrer à l’écriture.

Outre "Vivez l’aventure", sa collection best-seller chez Gründ, il a publié chez Plon "Wendy et les mutants" (2006-2007), une trilogie qui rencontre un grand succès auprès du jeune lectorat.
En 2009, il crée le personnage de l’aliéniste Simon Bloomberg pour "La Cour des miracles" (2009-2012), une trilogie de romans policiers historiques se déroulant en Europe dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Jean-Luc Bizien reçoit le prix Gérardmer Fantastic’Arts 2002, le prix du roman d’aventures en 2002, pour "La Mort en prime time", le prix Lion noir en 2011 pour "La Chambre mortuaire" et le prix Sang d’encre 2016 pour "Le berceau des Ténèbres".

page Facebook : https://www.facebook.com/Jean-Luc-Bizien-1641114456157890/


Mis en ligne le 6 octobre 2020.
Partagez cette page :
< | >